-10% en s'inscrivant à la newsletter

Les huiles essentielles (et végétales) peuvent-elles périmer ?

Les huiles essentielles sont des produits qui se conservent très longtemps. Grâce à leur composition, elles résistent très bien au temps et ne peuvent pas vraiment périmer. Néanmoins, elles peuvent se détériorer si elles sont mal conservées. Cet article vous aidera à mieux comprendre cette nuance et à connaître les bonnes pratiques à respecter pour bien conserver vos huiles.

C'est quoi une huile essentielle "périmée" ?

Le terme péremption (ou périmé) peut porter à confusion. On parle de produit périmé lorsqu'un produit n'est plus consommable (d'après le Robert 🤓). En pratique, on parle plus souvent de Date Limite d'Utilisation Optimale (ou DLUO).

Vous sentez la nuance ? Il ne s'agit pas de savoir quand on ne peut plus consommer un produit, mais au bout de combien de temps le fabricant s'en déresponsabilise. Les dates de péremption sont pertinentes pour les produits alimentaires frais. Au bout d'un certain temps, des bactéries peuvent s'y développer et avoir des causes plus ou moins grave sur notre organisme.

Pour les huiles essentielles, cette approche n'est pas du tout pertinente. Les huiles essentielles ne contiennent pas d'eau, il est donc impossible qu'un organisme bactérien s'y développe. De plus, elles sont concentrées en molécules anti-infectieuses (qui tuent les micro-organisme), comme l'alcool par exemple.

Une huile essentielle ne périmera donc jamais, au sens où elle ne deviendra jamais impropre à la consommation à cause d'un développement de bactéries. Pas au bout d'un an, pas au bout de 5 ans, pas au bout de 20 ans. Bon, vous saviez ce que voulait dire jamais, mais je précise au cas où ...

Néanmoins, les régulateurs imposent aux fabricants une DLUO, qui correspond à 5 ans après la production. Pourquoi 5 ans ? Eh bien, pourquoi pas ! Cette durée est parfaitement arbitraire, mais il fallait bien en mettre une. "5 ans, qui dit mieux ? 5 ans une fois ? 5 ans deux fois ? 👩🏾‍⚖️ 5 ans pour les huiles essentielles !"

Comment bien conserver ses huiles essentielles ?

Cela ne signifie pas pour autant que les huiles essentielles se conservent indéfiniment et dans n'importe quelles conditions. Les huiles essentielles peuvent s'abimer en s'oxydant : certaines molécules réagissent avec de l'oxygène et forment de nouvelles molécules, potentiellement toxiques.

L'oxydation se produit en présence d'oxygène, et est accélérée par la présence de lumière et de chaleur. Pour conserver vos huiles essentielles, il suffit donc d'éviter de réunir ces conditions !

Utiliser des flacons fermés et hermétiques

Pour éviter que les huiles essentielles soit en contact avec l'oxygène il faut les conserver dans un flacon hermétique, bien fermé. Cependant, il est impossible de les protéger complètement de l'oxygène, puisqu'il y aura toujours un peu d'air dans votre flacon, même s'il est fermé. D'où la nécessité d'utiliser quelques précautions supplémentaires (les points suivants).

Chez Menaka, nos flacons d'huiles essentielles sont livrées avec un bouchon en aluminium hermétiques. Nous ne proposons pas de compte-goutte (ou codigoutte) en plastique, mais nous offrons des pipettes en verre, qui sont beaucoup plus pratiques à utiliser. Pour bien conserver vos huiles Menaka, refermez vos flacons avec le bouchon en aluminium et pas avec la pipette. Sinon, vos huiles seront en contact avec l'air et pourront s'évaporer et s'oxyder.

Protéger les huiles essentielles de la lumière

Les huiles essentielles sont présentées dans des flacons en verre ambré, qui les protègent des rayons lumineux (visibles et UV). Cependant, ces flacons ne filtrent pas les rayons à 100%. Il faut éviter de les exposer en plein soleil. Si vous conservez vos huiles essentielles dans une boite ou un placard, vous n'aurez aucun souci de ce côté-là. Si vous préférez les aligner fièrement sur une étagère, conservez-les dans leur étui en carton.

Conserver les huiles essentielles à l'abri de la chaleur

La chaleur accélère le processus d'oxydation. Il faut donc éviter de les conserver sous une chaleur trop importante. De manière générale, la conservation à température ambiante convient très bien. Lorsque les températures atteignent des pics chez vous (en période de canicule par exemple), vous pouvez ranger vos huiles essentielles dans une cave ou au réfrigérateur.

Cette précaution vaut plutôt pour les gens qui gèrent des gros stocks d'huiles essentielles. Si vous avez simplement quelques flacons chez vous, ce n'est pas quelques jours à 30°C qui vont en venir à bout. L'oxydation se produit au bout d'un certain temps et en présence d'oxygène, pas trop de risque donc dans vos petits flacons de 10 ml.

Que faire avec des huiles essentielles périmées ?

Si vous avez une huile essentielle depuis très longtemps et que vous l'avez conservée dans de mauvaises conditions, il vaut mieux faire attention. Pour éviter tout risque, ne l'utilisez ni pour des soins thérapeutiques ni directement sur la peau.

Cependant, de nombreux usages ménagers restent adaptés ! Ce ne sont pas usages que je recommande d'habitude, car je trouve que les huiles essentielles sont des produits trop précieux pour décrasser vos toilettes (sans offense). Mais si vous avez le choix entre jeter un flacon d'huile ou lui trouver un autre usage, là, ça a du sens !

Voici donc quelques exemples d'utilisation ménagères pour vos vieilles huiles essentielles :

  • déposer quelques gouttes sur le sac de l'aspirateur, pour éviter les mauvaises odeurs pendant le ménage
  • verser quelques gouttes d'huiles essentielles dans les canalisations, pour les désodoriser
  • remplacer l'adoucissant de la lessive par du vinaigre blanc et y ajouter quelques gouttes d'huiles essentielles
  • utiliser les huiles essentielle dans vos produits ménagers DIY : solide vaisselle, spray désinfectant, nettoyant multi-surfaces, ...

Attention, si vos huiles essentielles sont oxydées, elles ne seront pas adaptées à la diffusion. Les huiles essentielles diffusées restent en suspension dans l'air et pénètrent dans les voies respiratoires. Il faut donc utiliser des produits de qualité et s'assurer qu'ils n'ont pas été altérés.

Et les huiles végétales périmées, sont-elles dangereuses ?

Les huiles végétales ont une composition différente des huiles essentielles. Néanmoins, tout comme les huiles essentielles, les huiles végétales ne contiennent pas du tout d'eau. Il est donc impossible que des bactéries s'y développent !

Mais tout comme les huiles essentielles, si elles sont mal conservées, elles peuvent s'oxyder. Elles changeront alors d'aspect, de couleur et d'odeur et pourront devenir toxiques. Certaines huiles végétales sont très sensibles à l'oxydation (huile de chanvre, huile de lin) tandis que d'autres le sont peu (huile de jojoba, huile de moringa).

Plus une huile végétale contient de vitamine E (vitamine naturellement présente dans certaines huiles), moins elle s'oxyde. Certains fabricants ajoutent de la vitamine E aux huiles très sensibles à l'oxydation afin d'améliorer la conservation. Je ne suis pas une grande fan de cette approche car je préfère les produits bruts. Je vous invite donc à privilégier les huiles végétales qui s'oxydent peu. Si vous aimez particulièrement une huile délicate (comme l'huile de lin), achetez-la en petite quantité, gardez-la au réfrigérateur et consommez-la rapidement.